Les cibles du programme MIH

L

e projet cible son intervention sur quatre axes considérés comme  importants :

  • Axe 1 : Les écoles, collèges, lycées et établissements supérieurs.
  • Axe 2 : Les porteurs de projet, associations et coopératives, principalement les femmes et les jeunes.
  • Axe 3 : Les particuliers.
  • Axe 4 : Les entreprises.
1

Les écoles, collèges, lycées et établissements supérieurs.

Le développement d’un pays est lié à sa qualité d’éducation. MIH souhaite ainsi contribuer à forger des générations de futurs adultes respectueux des autres et de leur environnement, responsables, citoyens, et mieux préparés à appréhender leur vie d’adultes et à atteindre les objectifs de réussite qu’ils se sont fixés.

La mission de MIH consiste à apporter aux cibles :

  • des notions de citoyenneté, avec ce que cela implique d’attentes et de responsabilités.
  • des notions de savoir-être, pour leur permettre de développer leurs acquis et aptitudes personnelles nécessaires pour devenir un futur adulte responsable et acteur de changement.
  • des notions d’entrepreneuriat, de vision et d’élaboration d’objectifs.
  • des notions de développement personnel.
  • des notions de base de savoir-vivre.

etc…

2

Les porteurs de projet, associations et coopératives, principalement les femmes et les jeunes.

La mission consiste à apporter des outils d’appui et d’accompagnement complémentaires à ce qui se fait déjà, en intervenant sur des thématiques techniques mais aussi axées sur la valorisation du facteur humain.

Les jeunes et les femmes représentent un des potentiels les plus importants de développement économique d’un pays, notamment dans les pays en développement. Cela est d’autant plus le cas pour les jeunes porteurs de projets. Quel que soit leur cursus de formation, leurs compétences ou leurs niveaux, ils suscitent l’admiration et ont le mérite de s’être donné les moyens de créer, innover et construire leur avenir sans compter sur un emploi.

En outre, les femmes sont plus réceptives et réactives et deviennent de plus en plus, des acteurs non négligeables et conscientes de développement et de croissance. Sans compter que l’aspect Genre est une composante devenue capitale dans tout ce qui touche au concept de développement.

3

Les particuliers.

Les particuliers constituent eux un axe d’intervention important pour permettre au plus grand nombre d’atteindre un certain niveau de prise de conscience, et d’aboutir par ricochet, à un certain niveau de productivité et de réalisation de soi. Cet axe s’adresse à toute personne morale et/ou physique exprimant une demande d’intervention pour des cas spécifiques (problématique ou atteinte d’objectifs personnels).

4

Les entreprises.

De plus en plus d’entreprises dans le monde commencent à prendre conscience de l’importance de valoriser leur potentiel en ressources humaines, en donnant à ces derniers les conditions nécessaires pour être plus productifs en s’épanouissant.

Les Chefs d’Entreprises, notamment chez les jeunes et dans les pays industrialisés, ont fini par accepter que c’est bien leur capital humain qui sert le développement d’une compagnie et non l’inverse.

D’autres entreprises proposent doucement des programmes et des conditions de travail plus épanouissantes pour leurs collaborateurs, et même si souvent cela est souvent du à des cahiers de charges dictés par une nouvelle prise de conscience collective, ils font partie des précurseurs de ces régimes de travail tournés vers l’Humain.

Aux Etats Unis, de nombreuses compagnies ont intégré des rythmes et des systèmes de travail totalement révolutionnaires, où les espaces deviennent plus conviviaux, les horaires plus souples, les activités extra professionnelles plus nombreuses sur le lieu de travail, etc. Résultat : cela se sent au niveau de la productivité. Car l’Humain véhicule dans son travail et auprès des clients et partenaires, un épanouissement, une motivation et un enthousiasme qu’aucune contrainte professionnelle traditionnelle n’a jamais été capable d’obtenir.